Connect with us
woman-sunglasses

Market news

Yuki franchit le cap des 10 000 entreprises

Yuki franchit le cap des 10 000 entreprises

Yuki, la plateforme de comptabilité en ligne grâce à laquelle entrepreneurs et comptables peuvent coopérer en toute fluidité, vient de passer le cap des 10 000 entreprises utilisatrices belges. Le nombre d’entreprises affiliées a doublé pour la troisième année consécutive. « En 2018, nous avons confirmé notre position d’entreprise dont la croissance est la plus rapide dans le secteur », déclare la managing director Ellen Sano.

Yuki a débuté ses activités en Belgique en 2014. Un semestre après sa fondation, elle passait déjà le cap des 500 entreprises et celui des 5 000 était franchi l’année passée.

« La comptabilité basée sur les logiciels hors ligne s’éteint lentement mais sûrement », affirme Ellen Sano. « Aujourd’hui, la plupart des comptables sont convaincus des avantages qu’apportent les plateformes cloud comme Yuki : une coopération beaucoup plus fluide avec l’entrepreneur et la disparition de tâches manuelles répétitives qui rendaient auparavant le travail du comptable monotone ».

Grâce au système autodidacte de Yuki, les documents sont encodés automatiquement et le comptable remplit de plus en plus le rôle de CFO externe. Le McArnolds Group est la 10 000e entreprise à se tourner vers Yuki. Voici ce qu’en dit son CEO, Michael de Menten : « Grâce à Yuki, nous rationnalisons le transfert de nos documents, de par le fait que nous les envoyons en temps réel à notre bureau comptable. Nous avons opté pour Yuki suite à notre décision de numériser l’ensemble de nos documents. Yuki était le chaînon manquant. Aujourd’hui, nous avons une vision sur notre comptabilité à n’importe quel moment de la journée, sans plus devoir passer par notre comptable. Nos comptables peuvent ainsi se concentrer sur l’optimisation fiscale, et ne perdent plus leur temps à collecter des documents ».

Le cap des 10 000 entreprise est un cap fondamental pour Yuki. « Au début, notre solution se heurtait à un certain scepticisme », explique Ellen. « Désormais, l’ensemble des partisans et des utilisateurs des logiciels comptables intelligents ont le sentiment que notre solution se révèle extrêmement positive pour le secteur. Grâce à l’IA, beaucoup de tâches administratives manuelles disparaissent et les comptables peuvent désormais faire la différence au niveau vraiment stratégique ».

Nombreux sont les comptables qui utilisent encore aujourd’hui les logiciels comptables classiques, ce qui les oblige à encoder et à traiter eux-mêmes un certain nombre de documents, mais aussi à faire eux-mêmes diverses opérations. Parmi les principaux inconvénients de ces logiciels, citons l’accessibilité limitée, le fait qu’ils ne sont pas autodidactes et leur dépendance aux mises à jour logicielles.

Le nombre des inscriptions dans les formations comptables est en recul, notamment parce que les jeunes supposent que la numérisation entraînera la disparition du travail de comptable. « Les entreprises auront jours besoin de bons comptables, capables, sur la base de chiffres, de prodiguer des conseils intelligents aux entrepreneurs », affirme Ellen Sano. « Nous voulons adresser un message encourageant aux jeunes étudiants : la numérisation fera non pas disparaître le travail des comptables, mais le rendra beaucoup plus intéressant ». Yuki mise donc sur la coopération avec les hautes écoles, qui souhaitent donner aux jeunes des informations correctes sur l’avenir de ce métier.

Click to comment

Abonnez-vous à

La Newsletter

Offres d'emploi

Newsletter

Chaque semaine, recevez le meilleur de Digimedia par email

To Top