Connect with us
Social Media Summit

Comment les achats mobiles révolutionnent l’e-commerce en Belgique

woman-sunglasses

E-commerce

Comment les achats mobiles révolutionnent l’e-commerce en Belgique

Comment les achats mobiles révolutionnent l’e-commerce en Belgique

Le mobile shift est d'ores et déjà une réalité: 33% des e-shoppers ont effectué un achat en ligne via un smartphone. Mais les Belges continuent à acheter massivement des articles proposés par des webshops étrangers, pour une proportion qui atteint les 75% en 2017 ! Focus sur le dernier baromètre de l’e-commerce en Belgique.

L'e-shopper belge effectue ses achats en ligne le plus souvent via un ordinateur portable (65%) ou un PC (43%). Mais en un an, les achats via smartphone ont augmenté de 5%. Ainsi, 33% des e-shoppers ont déjà effectué un achat en ligne via un smartphone, au détriment de la tablette, qui perd de sa popularité, relève DPDgroup qui a mené récemment la deuxième édition de son étude paneuropéenne consacrée au comportement des e-shoppers.

La progression des smartphones est la plus significative auprès de la génération Y (18 à 34 ans) et des « heavy buyers », où elle avoisine les 50%.

Pour autant, pointe l’étude, 71% des e-shoppers belges préfèrent commander auprès d'un e-shop en mesure de garantir la livraison avec une précision de 1 heure. Autrement dit, lorsqu'il est possible de choisir soi-même le jour et l'heure de livraison (à 1 heure près). Et pouvoir suivre l'acheminement de son colis en cas de livraison J+1.

En outre, l'éventail des options de livraison (dans un casier, un Pickup parcelshop, au domicile ou au bureau) gagne en importance et en attrait.  Pour les Belges, la livraison à domicile reste l'option la plus utilisée (78%).

 

L’e-commerce belge (toujours) tiré par les boutiques étrangères !

 

Malgré ces évolutions positives, les Belges continuent à acheter massivement des articles proposés par des webshops étrangers. La progression des achats en ligne transfrontaliers est ainsi passée de 71% en 2016 à 75% en 2017. Une augmentation qui s'explique essentiellement par la non-disponibilité de certains articles en Belgique, ainsi que par leur prix, plus avantageux à l'étranger.

Pour le paiement, l'e-shopper belge a le plus souvent recours à sa carte bancaire ou à sa carte de crédit. Plus de la moitié des Belges (51%) utilisent de préférence un seul mode de paiement pour leurs achats en ligne.

L'e-shopper n'a toutefois pas un profil unique. « Ses préférences varient en fonction de l'humeur, du type d'article ou de l'occasion pour laquelle le produit est acheté. Une tendance qui s'était amorcée l'année dernière et qui se confirme cette année, c'est la flexibilité. Tant pour l'e-commerce en général que pour la livraison en particulier, la flexibilité est plus que jamais la clé du succès », résume Silvio Mestdagh, CEO de DPD Belux.

Click to comment

Abonnez-vous à

La Newsletter

Offres d'emploi

Newsletter

Chaque semaine, recevez le meilleur de Digimedia par email

To Top