Connect with us
DTSummit

Viva Technology, le nouveau rendez-vous mondial de l’innovation à Paris

woman-sunglasses

Start-up

Viva Technology, le nouveau rendez-vous mondial de l’innovation à Paris

Viva Technology, le nouveau rendez-vous mondial de l’innovation à Paris

Après une première édition ayant rassemblé 45.000 visiteurs et 5.000 start-up, Viva Technology remet le couvert en s’imposant comme le rendez-vous mondial de l’innovation. Le pendant parisien du Consumer Electronics Show de Las Vegas qui se tiendra du 15 au 17 juin prochain et qui fera la part belle aux initiatives belges.

Le salon Viva Technology organisé à Paris s’apparente au célèbre Consumer Electronics Show de Las Vegas avec un « Hall of tech » consacré aux plus belles innovations.

L’année dernière, Google créait l’événement en présentant sa voiture autonome en avant-première européenne. Parallèlement à d’autres technologies liées à l’intelligence artificielle, l’Internet des objets, ou encore la réalité virtuelle et augmentée.

Qu’attendre de l’édition 2017 du Hall of tech?

« Le Hall of Tech de VivaTech a pour ambition de mettre en avant les acteurs disposant des plus belles innovations. Un mix unique entre grandes marques et start-up qui viendront montrer leurs avancées dans les domaines de la robotique, de l’AI, ou de la VR. On pourra donc y voir des robots, des drones, de l’impression 3D, ou encore des voitures autonomes », a expliqué Julie Ranty, Co-Managing Director de Viva Technology et fondatrice de Les Echos Start

« C’est la grande promesse de l’événement : permettre la rencontre entre les besoins d’investissement, d’incubation ou d’accélération de start-up et les besoins d’innovation des grands groupes », poursuit Maxime Baffert, Managing Director de Viva Technology et CEO de Proximedia (Publicis Groupe).

Plus de 5.000 start-up

La présence annoncée de quelque 5.000 start-up et 20 grands groupes français font de Viva Technology le rendez-vous à ne pas manquer pour faire naître de nouvelles collaborations.

Pour les porteurs de projets internationaux, et plus spécifiquement belges, Viva Technology offre des opportunités d’investissement concrètes. De nombreuses personnalités seront au programme des conférences, à commencer par Eric Schmidt, PDG de Google et actuel président exécutif d'Alphabet et 300 conférenciers venus du monde entier.

« Cette année, VivaTech entend valoriser le rôle des femmes dans l’innovation. Nous nous sommes fixés des objectifs ambitieux de présence d’expertes de la transformation digitale, comme Gillian Tans, CEO Booking.com, Shelley Zalis, CEO, Girl’s Lounge, Clare Gilmartin, CEO de Trainline", a précisé Julie Ranty.

Last but not least, les licornes émergentes (BenevolentAI, Blippar, Blablacar, Hootsuite, ironSource, Mindmaze, Quanergy Systems, Shopclues, Okta, Skyscanner) présenteront également leurs innovations ainsi que leurs visions.

L’internationalisation de l’événement impliquera en outre la présence de nombreux acteurs issus des pays d’Asie, comme la Chine et la Corée du Sud, tandis qu’une place particulière sera faite à l’Afrique à travers un partenariat avec le media True Africa.

 

Retrouvez l'interview réalisée par Denys Malengreau en intégralité ci-dessous:

Une partie de Viva Technology s’apparente au célèbre Consumer Electronics Show de Las Vegas avec un Hall of tech qui présentera les plus belles innovations. L’année dernière, Google y a présenté sa voiture autonome. Une première en Europe. Avec, entre autres, l’intelligence artificielle, l’Internet des objets et les réalités virtuelle, augmentée et mixte parmi les tendances notables pour cette année 2017, que peut-on attendre de votre Hall of tech, cette année (exposants, offres, exclusivités) ?

Le Hall of Tech de VivaTech a pour ambition de mettre en avant tous ceux qui ont les plus belles innovations à montrer. C’est la zone de VivaTech où se trouveront les technologies les plus novatrices, les plus belles et les plus étonnantes. Comme dans les autres espaces de VivaTech nous le ferons en respectant ce qui fait notre ADN : c’est-à-dire un mix unique entre grands groupes qui viendront montrer leurs avancées dans les domaines de la robotique, de l’AI, de la VR et également des start-up en pointe sur ces sujets qui auront la chance de pitcher sur une immense Arena au cœur de cette zone. Dans cette zone, on pourra donc trouver, entre autres, robots, drones, impression 3D, réalité virtuelle ou augmentée, voiture autonome. En vedette, les participants pourront également découvrir : la navette autonome sans chauffeur, des séances de cinéma en réalité virtuelle immersive ou encore participer à des cours de code gratuits à l'initiative de la Mairie de Paris.

À l’instar de votre slogan « Startup Connect », la présence annoncée de quelque 5000 start-up et 20 grands groupes français font de Viva Technology un rendez-vous unique pour faire naître de nouvelles collaborations. C’est en quelque sorte la grande promesse de votre événement : permettre la rencontre entre les besoins d’investissement, d’incubation ou d’accélération de start-up et les besoins d’innovation ouverte des grands groupes, à savoir l’idée qu’une transformation numérique réussie de ces derniers passe par une politique de collaboration. Pour les porteurs de projets internationaux —en l’occurrence plus spécifiquement pour la Belgique, ici—, quelles opportunités d’investissement concrètes se présenteront à eux à Viva Technology ? Avez-vous quelques exemples de rencontres fructueuses résultant de l’édition 2016 ?

Cette année, notre slogan est « Le Choc des Idées ». Nous sommes particulièrement attentifs à ce que VivaTech puisse faire la preuve de sa promesse initiale : permettre aux start-up et aux grands groupes de collaborer efficacement, quel que soit la maturité des start-up et quel que soit le secteur d’activité concerné. En 2016 il y a eu au moins « une belle histoire » de collaboration par Lab —les espaces de collaboration start-up / grands groupes de VivaTech— sous forme de POC (Proof Of Concept) : financement du projet dès le début, sous forme de partenariats voire même sous forme de contrats signés. Chaque partenaire qui s’engage sur un Lab a pour objectif de dénicher les pépites rares qui lui permettront de réaliser et concrétiser ses projets et besoins. Ils ont donc bien évidemment tout intérêt à s’impliquer étroitement avec ses start-up qui sont exposées sur leur Lab.

Lors de cet événement, vous proposerez également six scènes de conférences avec un programme éditorial de premier ordre. Parmi les personnalités annoncées, on note, en autres, le retour de Eric Schmidt, PDG de Google de 2001 à 2011 et actuel président exécutif d'Alphabet Inc., la nouvelle holding qui chapeaute Google. Il avait déjà répondu présent en 2016, ce qui souligne l’importance qu’il accorde à un tel rendez-vous. Pouvez-vous nous en dire plus sur le programme complet et sur le pourquoi d’un panel aussi exhaustif ?

Cette édition de Viva Technology réunira de nouveau plus de 300 conférenciers venus du monde entier pour analyser les tendances de divers secteurs d’activité. Cette année, VivaTech veut valoriser le rôle des femmes dans l’innovation et a lancé un programme appelé #WomenRock. Nous nous sommes fixés des objectifs ambitieux de présence d’expertes dans les tables rondes et de rôles modèles féminins, actrices de la transformation digitale. Gillian Tans, CEO Booking.com, Shelley Zalis, CEO, Girl’s Lounge, Clare Gilmartin, CEO de Trainline et bien d’autres joindront leurs analyses à celles de Jeffrey R. Immelt (Chairman & CEO, GE), David Kenny (General Manager, IBM Watson) ou Eric Schmidt (Executive Chairman, Alphabet Inc).

Notre agenda de conférences cherche aussi à mettre en avant l’innovation responsable et humaine. Parmi plus de 30 thématiques qui seront analysées, voici quelques sujets incontournables et innovants :

• Equilibrer l’éthique humaine et l’intelligence artificielle
Des astronautes citoyens : une start-up finlandaise veut envoyer des astronautes citoyens en orbite de la terre pour développer le voyage de masse dans l’espace.
De l’imprimante à l’assiette : comment la tech transformera notre nourriture
Modifier l’âge : comment la tech nous fera vivre plus longtemps

 

Des licornes émergentes dont BenevolentAI, Blippar, Blablacar, Hootsuite, ironSource, Mindmaze, Quanergy Systems, Shopclues, Okta, Skyscanner présenteront par ailleurs leurs innovations et leurs visions.

 

Vos deux objectifs, cette année, sont l’internationalisation de l’événement à tous les niveaux (visiteurs, orateurs, partenaires) et un enrichissement de votre expérience. Les pays d’Asie tels que la Chine et la Corée du Sud sont des acteurs clés du numérique encore fort méconnus en Europe. Quelles initiatives avez-vous pris à l’égard de ce marché pour cette édition 2017 et quelle place leur accorderez-vous dans cette démarche d’internationalisation et de retour d’expérience, pour vous et pour les visiteurs ?

En effet, les marchés asiatiques sont des marchés clés. Alors qu’en France et en Europe, en général, on tarde encore à intégrer le rôle incontournable de ce marché, VivaTech est seulement le 2eme grand événement à Paris qui invite les leaders de l’internet chinois.

Cette année encore nous avons des speakers asiatiques clés tels que Daniel Zhan (CEO Alibaba), Yanqing Yang (Chairman & CEO Lenovo) mais également Bertilla Teo (CEO Publicis Media Greater China) et bien d’autres encore, sans parler des délégations chinoises qui se joindront à nous.

Nous avons également noué différents partenariats avec l'écosystème tel que « China accelerator » qui est le plus important accélérateur en Chine.

Une place particulière sera faite à l’Afrique à Viva Technology 2017. Avec une forte croissance démographique —l’ONU préconise un développement qui placera le Nigéria comme troisième pays le plus peuplé du monde d’ici 2050, devant les États-Unis— pouvez-vous nous en dire plus sur la participation africaine, cette année (pays représentés, nombre de start-up attendues, initiatives) et en quoi consiste votre ambition de pavillon de l’innovation africaine pour l’édition 2018 ?


L’Afrique, un marché en pleine croissance, est en effet un marché très important pour nous, car en pleine expansion. Nous sommes ravis d’accueillir un pavillon africain lors de Vivatech 2017. Nous avons noué un partenariat avec True Africa qui est un média très puissant sur le continent africain. Nous avons de plus en plus de start-up qui s’intéressent à Vivatech et un nombre croissant a participé aux challenges. Par ailleurs, nous aurons à la fois des startupers, mais également des intellectuels qui interviendront lors de nos conférences.

Fin 2016, la célèbre agence internationale We Are Social annonçait le dépassement symbolique de la barre des 50 % de la population mondiale désormais connectée à Internet. Néanmoins, encore une moitié ne l’est pas. Et les acteurs de l’industrie tech ont aujourd’hui une réelle responsabilité pour répondre aux enjeux éducatifs d’alphabétisation numérique de la société. Comment vous positionnez-vous en ce sens ? Et quelles actions concrètes d’inclusion digitale proposez-vous avec Viva Technology ? L’ouverture au grand public, le troisième jour, y contribue-t-elle et comment ?

La journée grand public a été conçue dès le départ comme le moment clé pour que le grand public puisse vivre et participer pleinement à une expérience unique. Étudiants, entrepreneurs en herbe, jeunes actifs, familles et simples curieux peuvent découvrir ceux qui façonneront le monde de demain et expérimenter en avant-première les exclusivités mondiales présentées à VivaTech.

Cette année, nous avons mis l’accent sur #positiveimpact et #peoplematter. Tous nos partenaires grands et petits, VCs et start-up ainsi que tous les visiteurs des journées B2B et de la journée du samedi, ouverte au grand public, sont invités à reconnaître, valoriser et développer une démarche responsable dans la course à l’évolution digitale. Les partenaires ont joué le jeu avec un focus #positiveimpact dans leur contenu et dans les start-up choisies, en particulier sur la journée grand public. SparkNews, MakeSense, Nos Quartiers ont du Talent, ParisCode, SoWeFund et d’autres acteurs engagés participent à cet effort.

Avec le programme #peoplematter, l’humain reprend sa place au centre des dispositifs d’innovation : Talent Connect est un job board développé avec ManpowerGroup et Mentor Connect, qui propose aux startupers présents à Viva Technology d’être accompagnés et conseillés par des mentors, membres des comités de direction des partenaires grands groupes.

Nous avons fait la part belle aux étudiants cette année. HEC, ESSEC, ESCP Europe, EDHEC, EM Lyon, le Groupe IONIS, l’Ecole du Management et de l'Innovation de Sciences Po, la Grande Ecole du Numérique, NEOMA Business School, Ecole Polytechnique, Ecole 42, la Webschool, l’Ecole supérieure du digital (ESD), ESADE Business School, les Ecoles de la seconde chance et l’Université franco-allemande ont rejoint l’aventure Viva Technology pour que leurs étudiants participent aux challenges start-up et contribuent à l’économie digitale de demain.

Pour plus d’informations à propos de Viva Technology, visitez
https://vivatechnology.com/

Offre spéciale

À la recherche d'une agence de publicité ?
Notre partenaire Sortlist vous aide à trouver la meilleure.

Trouver mon agence
Click to comment

Abonnez-vous à

La Newsletter

Offres d'emploi

Inside Magazine
Newsletter

Chaque semaine, recevez le meilleur de Digimedia par email

To Top